Archives de
Mois : novembre 2014

HOP ! La combi-bloomer

HOP ! La combi-bloomer

Quel week-end je viens de passer !

Vous n’êtes pas sans savoir que j’aime tricoter, coudre et crocheter…

Par contre vous ne savez peut-être pas que j’aime tous ce qui touche à l’architecture et au bâtiment (d’où le choix de mon métier).

Je devais avoir 6 ou 8 ans quand j’ai commencé à dessiner des plans de maisons (en plus des robes de princesses 😀 ). Je ne connaissais pas encore le nom du métier que je disais à mon père, quand il nous faisait visiter des monuments historiques, que je voulais construire des bâtiments.

Plus je vieillissais, plus mes goûts s’affinaient. A tel point qu’à l’adolescence, j’essayais tant bien que mal de chiffrer les maisons que j’avais inventées et je cherchais des solutions techniques aux « problèmes » que je rencontrais.

Tout ça pour dire qu’en rentrant du salon Créations de Savoir-Faire, je suis allé regarder le match de basket féminin à Arras, comme je le fais tous les quinze jours. Et qu’un gentil Monsieur, avec qui j’avais sympathisé quelques semaines plus tôt, m’a proposé d’aller avec lui sur chantier pour participer au montage d’une maison passive (positive même il me semble) demain.

Bon, ça peut paraitre banal pour vous, mais pour moi ça compte beaucoup, puisque les maisons positives j’y pensais avant la mise en place de la règlementation thermique (pas celle de 74, je n’étais pas née !). J’irai même jusqu’à dire que le but de ma vie est de faire moi même une maison complètement autonome en énergie et en recyclage des déchets. Je n’invente rien, ça existe déjà mais j’aimerais tellement que ce soit la norme…

Bref, aucun rapport avec la combi-bloomer que je viens de coudre pour Colette. C’était l’humeur du jour en quelque sorte ! 😉

Combi-bloomer en jeans avec bretelles en sergé noir, élastiquée aux cuisses. Finition bais pétrole sur la doublure et boutons blancs. Doudou lapin cousu en lin fond de l'eau, plumetis turquoise et Liberty. Tricot au point godron. Par spicalili.

Lire la suite Lire la suite

Share