Archives de
Mois : juin 2011

Ouh la copieuse !

Ouh la copieuse !

Je sais, ce n’est pas joli joli de copier ! Mais quand on craque pour une marque de vêtements et qu’on sait à peu près coudre, c’est quand même bien tentant !

Vous remarquerez que ma nouvelle jupe n’a rien à voir avec la Paul Kelly de chez Sessùn. La mienne n’est pas jaune, n’a pas de poches et n’est pas montée sur ceinture. Et son coût de revient peut se compter sur les 10 doigts de la main, si on ne tient pas compte du temps passé bien entendu.

 

 

Le tissu est un sergé kaki acheté sur le marché de Saint-Pol-sur-Ternoise. Les boutons et le biais en Liberty Wiltshire viennent de La Droguerie. Le patron provient du Burda de juillet 2009. C’est la jupe n°111 raccourcie de 5 cm.

Je remercie mon poussin (Martin) pour la photo de dos parce que toute seule, c’est mission impossible !

Mad Men : la jupe

Mad Men : la jupe

Il y a quelques jours, Lathelize m’a suggéré (et je la remercie) de rejoindre un groupe de couturières / tricoteuses que je ne connaissais absolument pas : Thread&Needles

J’ai quasiment passé mon week-end à parcourir les pages de ce réseau social de la couture et ai découvert des perles de blogs… Des filles toutes différentes mais en qui je me retrouve un peu.

Bien entendu, ce qui devait arriver, arriva : ma liste des « choses à faire » s’est rallongée et mes envies de jupes « Mad Men » se sont accrues. C’était inévitable, il m’en fallait une d’urgence.

Un coupon de lin de chez Etoffes des héros attendait que je m’occupe de lui depuis un sacré moment. Je pensais lui faire son affaire en deux temps trois mouvements mais il a été très récalcitrant. Au point que j’ai dû user de mon arme redoutable : le découd-vite !

J’ai découpé deux rectangles de 2 mètres x 65 cm (surplus compris), un pour le dos, un pour le devant. Pour la ceinture, un rectangle mesurant en largeur : (la hauteur de l’élastique x2) + 2 cm pour la couture. Et en longueur : mon tour de hanches + 3 cm d’aisance (pour pouvoir l’enfiler !) + 2 cm pour la couture.

J’ai froncé la jupe, l’ai cousue à la ceinture, ai enfilé l’élastique (que j’ai surpiqué 3 fois pour donner un effet smocké) et ai ourlé le bas de 10 cm.

Il ne me reste plus qu’à attendre le retour du soleil pour pouvoir la porter !

Versaillaise endimanchée

Versaillaise endimanchée

C’est ELLE qui le dit ! Et Elle n’a pas tort, puisque c’est pour une communion que j’ai sorti mon col de Sainte Claudine (Amen) !

La recette pour avoir l’air d’une nonne est simple : il vous faut un patron japonais (modèle n°21 du livre référencé n°5 chez les JCA’s acheté ICI), un tissu blanc brodé de petites fleurs et le fameux col Claudine.

Pour avoir l’air moins nonne, j’ai misé sur la transparence du tissu ! 😉

  

Pour le col, j’ai dessiné le patron d’après la technique expliquée dans ce livre :